Vous êtes ici :   Accueil » Les buis menacés
 
VIE MUNICIPALE
VIE DU VILLAGE
VIE ASSOCIATIVE

pirale du buis

Les buis menacés

 La pyrale du buis, Cydalima perspectalis, est un ravageur invasif originaire de l’est de l’Asie.

 Depuis son introduction en Allemagne en 2007, elle s’est répandue dans la majeure partie de l’Europe  de       l’Ouest,   atteignant la France dès 2008. Fin 2015 elle est présente dans toutes les régions, soit 86 départements.

Les chenilles de ce papillon causent de sévères dommages aux plants de buis d’ornement mais aussi aux plants   sauvages, allant jusqu’à la mort.

La chenille est reconnaissable à sa tête noire luisante et son corps vert clair, strié longitudinalement de vert foncé. Elle n’est pas urticante.

Le papillon est nocturne. Il a une envergure moyenne de 36 mm avec un maximum de 44 mm.

Les chenilles se nourrissent des feuilles et de l'écorce du buis. En l'absence de prédateurs, elles peuvent provoquer des dégâts très importants. Elles tissent des toiles autour des plants infestés et laissent sur le sol de nombreuses déjections vert foncé.

Sous nos climats, il peut y avoir 2 à 3 générations par an. La dernière génération passe l’hiver en l’état de jeunes chenilles logées dans des cocons. Dès mars, elles quittent leurs cocons et recommencent à s’alimenter sur les feuilles.

Les moyens de lutte :

Surveillance :

- observer tous les nouveaux pieds achetés ou à planter,

- surveiller les buis pour rechercher les chenilles hivernantes et intervenir dès la fin de l’hiver (février-mars),

- surveiller les vols avec des pièges à phéromone sexuelle, d’avril à octobre.

Lutte mécanique

- supprimer (les brûler) les feuilles mortes et les débris présents dans et autour du buis, couper et brûler l’arbuste s’il est mort.

- supprimer manuellement les chenilles (non-urticantes) et les cocons dans le cas d’une faible infestation.

Traitement :

- à base de Bacillus thuringiensis var. kurstaki (Btk) ou d’huile de colza + pyrèthre à la reprise d’activité des chenilles hivernantes.

- En cas de ré-infestation, traiter après le pic de vol (observation de chenilles), si le produit le permet (vérifier sur l’étiquette).

Depuis 2 ou 3 ans, les oiseaux consomment les chenilles (Pinson, Mésanges).

Des recherches sont en court sur des lâchers de parasitoïdes détruisant les œufs.

Source : Phytoma Octobre 2016 n° 697

pirale du buis


EN UN CLIC
Nous contacter - Varzay Publications - Varzay
Nous contacter Publications
Photothèque - Varzay Numéros utiles - Varzay
Diaporama Numéros utiles

Calendrier
MÉTÉO DE VARZAY